• Un poème de Jean-Pierre Siméon

     

    « il marche il vole il court oui
    mais son désir terriblement est à l'ancre
    ah comme jamais l'homme est clos !
    il n'en veut qu'à ce qui se possède
    il ne sait plus que tenir c'est renoncer

      

    l'époque a trop de gestes or
    quand l'arbre a trop de branches
    la sève s'y égare
    quand l'homme a trop de mains
    l'âme y manque »

     

    Jean-Pierre Siméon, Levez-vous du tombeau

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :