• Pantouns & autres poèmes du retour de Patricia Houéfa Grange

     

    "Pantouns & autres poèmes du retour", un recueil de poésie de Patricia Houéfa Grange (mars 2017)

     

    Après 9 années d'absence, Patricia revient dans son pays de naissance, celui où elle a grandi.

     

    " Après neuf ans d'absence

    Je traverse les rues de ma naissance

    les rues de mon enfance, de mon adolescence

    Le tracé n'a pas beaucoup changé

    mais l'allure n'est plus la même

    Je connais

    mais je ne reconnais pas (...) "

     

    Beaucoup de ce recueil est dit dans ces quelques lignes. Patricia revient au Bénin avec tous ses souvenirs de jeunesse mais le réel la rattrape. Patricia a choisi de nous faire partager ce retour au pays natal avec de nombreux pantouns et ses photos. Son recueil, je le lis et le relis avec toujours beaucoup d'émotion. Même si je n'ai pas connu cette expérience très personnelle qu'elle relate avec une plume d'une grande précision, je peux aisément comprendre ce qu'elle ressent. Car ses poèmes ont un pouvoir très fort, ils sont beaux mais pas seulement : ils racontent une histoire qui lui appartient mais qui peut faire écho à notre propre histoire. N'avons-nous pas tous connu des lieux que nous avons aimés quand nous étions enfant et que nous n'avons pas retrouvés à l'identique plus tard ? Tout comme nous pourrions le faire, Patricia se débat avec ses souvenirs, elle essaie de poser sur les  lieux qu'elle a aimés "le calque de ses souvenirs." Mais, écrit-elle, "ça ne matche pas." Et elle en veut à Cotonou, cette ville qu'elle ne reconnaît pas vraiment et qu'elle redécouvre, Cotonou, à laquelle elle s'adresse comme à une personne :

     

    (...) "Cotonou me toise : Eh, je ne suis plus ton petit bébé chéri hein,

    pendant que tu n'étais pas là, j'ai grandi ooo.

    J'ai la tête qui s'éventre

    Cotonou, tu me fatigues,

    Cotonou, tu me stresses,

    Cotonou, tu me saoules !

    Eh Cotonou, tcho hui dé, sinon je vais te frapper hein !

    Eh Cotonou ! " (...)

     

    Mais finalement Patricia parvient à "enterrer ses ombres", à "manger ses fantômes", à "lever son verre de tchakpalo aux horizons du Cotonou nouveau." De ce deuil, Patricia renaît et "son sang pulse à nouveau au diapason de son ombilic". 

    Ce livre est profondément émouvant.

    Il nous transporte aussi dans un monde de saveurs où la cuisine a  une grande importance. La cuisine mais aussi les matières et les couleurs des innombrables tissus, "batik, wax, lessi, acho oké" ou les cheveux qu'on "défrise, tisse, tresse" ou la langue fon qui donne une si belle sonorité aux textes de Patricia. Ce livre nous fait voyager au Bénin et quand on le referme, on a presque le sentiment qu'on en revient.

     

    "La terre rocailleuse du pays mahi

    accouche du manioc et de l'igname.

    Délayée ou pâte savoureuse, le gari

    nourrit l'entêtée Savaloise corps et âme."

     

    "Sous la pierre à écraser

    oignons et épices deviennent condiment.

    Par la chaleur écrasé

    maquis Pili-Pili, délicieux piment."

     

    Je te félicite Patricia Houéfa, - j'oublie souvent ton deuxième prénom - , pour ce bel ouvrage sensible, sensuel aussi, où se mélangent tant d'émotions parfois douloureuses, parfois délicieuses mais toujours si justes.

    Et je te félicite aussi pour la beauté de tes pantouns que je ne me lasse pas de relire. 

     

    "Tombée au cœur de l'herbe verte

    la fleur de frangipanier rouillée.

    Marchant à la redécouverte

    dans l'ombre des souvenirs émoussés ."

     

    "Dans la nuit, le tam-tam bat d'orgueil, 

    accompagne l'âme du vieux défunt.

    Apaisés, corps et cœur font le deuil

    de tout ce qui est défunt."

     

    Pantouns et autres poèmes du retour, de Patricia Houéfa Grange, éditions Mariposa  

     

    Pantouns & autres poèmes du retour de Patricia Houéfa Grange


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :