• Lettre à un inconnu : extrait 3

    Lettre à un inconnu : extrait 3

     

    « J’aime l’inconnu, celui qui ne me fait pas la guerre, qui écoute avec intérêt mes contes bleus, qui n’éteint pas une lampe à ma fête, qui ne fane pas mes fleurs. Il s’amuse à regarder les tableaux fantastiques que je lui montre, il ne jette pas ma main quand je la lui donne. Il ne me parle jamais de la vie. Sachant que je n’en veux pas, il me garde mon rêve. Quand je suis malade, il ne s’en va pas, mais à mon chevet me raconte avec la voix de ma mère des histoires  simples si tendres, des histoires qui font doucement pleurer. La nuit quand je pense si ardemment aux questions de l’art et de la vie, il ne me tourne pas le dos. Oh ! misère de vouloir autre chose que tout le monde. Je suis dépaysée dans la vie, je ne comprends pas son langage. »

     

    Marianne Werefkin

    Lettres à un inconnu (1er cahier) 

     

    Peinture réalisée par l’auteure


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :