• Claire Goll

    Claire Goll (1890-1977)

    Figure alternative de la poésie française, Claire Goll a marqué les esprits en faisant fi des conventions. Elle est née de parents prussiens, aristocrates et juifs, très stricts et son enfance fut difficile.

    Elle fut l'une des muses de Rilke avant d'épouser, en 1921, Yvan Goll, romancier et poète comme elle. Ils écrivirent ensemble des recueils de poèmes dont Duo d'amour en 1959 et Les Cinq continents en 1922 qui est une anthologie mondiale de poésie contemporaine. Elle signa plusieurs livres d'effusion directe ou précieuse : Les larmes pétrifiées (1951) ou L'Ignifère (1969) ainsi que des recueils de chansons : Chansons indiennes (1952), Le cœur tatoué (1958).

    Quand son mari décède en 1950, elle décide de poursuivre leur œuvre commune. Elle publie donc La Poursuite du vent en 1976, les mémoires d'Yvan Goll, qui reste son ouvrage le plus remarqué.  

    Elle meurt en 1977 et est inhumée auprès d'Yvan Goll au cimetière du Père-Lachaise. Yvan Goll avait demandé de reposer en face de la tombe de Chopin, ce qui fut réalisé en 1955. Leur tombe porte un motif dessiné par Marc Chagall.

     

    Danse captive

    Ephèbe éclaboussé par le noir

    Et le jaune des bougies instables

    Homme ailée que les cadences soulèvent

    Du tapis vibrant de la chambre

    Tourne fouetté par la musique

    Dans ton boléro de peau musquée

    Mime le rapt de l'âme ivre

    Danse sur le sol incertain

    Ta rage canaille ta perte

    La joie proche des larmes acides

    Les lacets de feu contre la neige

    Tu ressembles aux bougies

    A leur volupté de brûler un soir.

     

    (L'Ignifère, 1969)

    Claire Goll

    Peinture de Picasso


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :