• Il ne faut pas reconstruire Notre-Dame de Paris

    Cliquer ci-dessus pour lire l'article de Bérengère Viennot

    Je n'aurais pas partagé l'avis de Bérengère Viennot au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris mais après réflexion, et une fois la vague de l'émotion passée, je pense qu'on aurait pu se contenter d'une restauration de Notre-Dame beaucoup plus modeste. Tout cet argent qui afflue pour sa reconstruction alors que les dons aux associations et fondations  ont diminué en 2018 m'interroge vraiment. Il y a tant de causes plus urgentes.

    Et je partage l'analyse de Bérengère Viennot pour laquelle l'incendie de Notre-Dame est un épisode de notre histoire qui nous rappelle qu'il n'y a pas d'éternité même pas et surtout pas pour ce qui a été fabriqué par et pour l'humanité. Cet incendie nous met face à notre propre imperfection et à notre propre finitude. Si nous voulons à tout prix et au plus vite reconstruire Notre-Dame, c'est parce que s'est écroulée, avec elle, la certitude que nous sommes immortels. Il faudrait donc réparer au plus vite, faire comme si rien ne s'était passé. Alors qu'il y aurait tant à faire pour sauver la Terre qui est sous nos pieds, nous préférons la consolation de tenter de recréer une forme d'éternité.   

    Claire-Lise Coux

     Le point de vue de Bérengère Viennot

     


    votre commentaire
  • Si vraiment les mots t'embarrassent,

    Ne dis rien. Rêve. N'aie pas froid 

    C'est moi qui parle et qui t'embrasse

    Laisse-moi répandre sur toi

    Comme le doux vent dans les bois

    Ce murmure immense à voix basse.

     

    Anna de Noailles

     

    Peinture : Pal Szinyei Merse


    votre commentaire
  • Deux poèmes d'Andrée Chedid

     

    L’enfant est mort

     

    Le village s’est vidé

    de tous ses combattants

      

    Rivé à sa mitraillette
    dont les rafales de feu
    viennent d’achever l’enfant
    l’ennemi tremble d’effroi
    à l’abri d’un vieux mur

      

    Tout est propre autour :
    le ciel
    la mer
    l’été rieur
    les pins

      

    L’ennemi
    a lancé au loin
    par-delà les collines
    ses vêtements et son arme
    son histoire et ses lois

     

    pour se coucher en pleurs
    à deux pas d’une fontaine
    sous l’ombre d’un oranger

     

    près du corps de l’enfant.

     

      

    Brève invitée

     

     

    Ma lande mon enfant ma bruyère
    Ma réelle mon flocon mon genêt,
    Je te regarde demain t’emporte 
    Où je ne saurais aller.

    Ma bleue mon avril ma filante
    Ma vie s'éloigne à reculons,
    A toi les oiseaux et la lampe
    A toi les torches et le vent.

    Mon cygne mon amande ma vermeille
    A toi l'impossible que j'aimais
    A toi la vie, sel et soleil,
    A toi, brève invitée.
     


    2 commentaires
  • Vera Pavlova

     Vera Pavlova, poétesse et musicienne russe est née à Moscou (en 1963) où elle vit toujours. Son premier recueil de poésies en traduction française, L'Animal céleste, est paru en 2004. 

     

     La balance 

     

    Sur un des plateaux - la joie
    Sur l'autre - le chagrin.
    Le chagrin est plus lourd.
    Voilà pourquoi
    la joie est plus haute. 

     

    Je voudrais t’écrire une lettre …  

     

    Je voudrais t’écrire une lettre
    dans laquelle il n’y aurait pas un mot
    de reproche, de rancune, d’insolence,
    pas de coquetterie, de caprice, de bravade,
    pas de flatterie, de mensonge, d’entourloupe,
    pas la moindre billevesée, pas de vaine philosophie…
    Je voudrais t’écrire une lettre
    dans laquelle il n’y aurait pas un mot.

      

    Le mot Oui

      

    Pourquoi le mot oui est-il si court ? 

    Il devrait  être

    plus long que les autres,

    plus difficile à prononcer,

    de sorte qu'il faudrait du temps

    pour y penser vraiment,

    pour oser le dire,

    au risque de se taire.

       

    Poèmes extraits de "L'Animal céleste" recueil en français traduit du russe par Jean-Baptiste et Hugo Para - éditions L'Escampette, 2004. 

     


    votre commentaire
  •  


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires